« On était au Forum des Femmes… »

Diata N’Diaye, invitée d’honneur

La femme était à l’honneur le 8 mars 2017 à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes. Qu’ils aient participé ou pas à la journée sur l’égalité hommes/femmes fin janvier au centre social du Pont-Bordeau, des adhérents de l’ASCA ont pris part à la 10ème édition du Forum des Femmes du Loiret, à l’espace Lionel Boutrouche, à Ingré.

Devant près de 300 personnes, le groupe Dialem, dont la slameuse, Diata N’Diaye, était l’invitée d’honneur, a introduit la journée. Accompagnée de ses deux musiciens, elle nous raconte en musique sa condition de femme (souvenirs, poids des traditions africaines, relations avec les parents…) et affirme son engagement contre les violences qui leur sont faites. Avec humour et talent, Diata n’a pas manqué d’interagir avec le public, l’emmenant avec elle dans ses péripéties. 

Hall d’exposition

Pendant que la buvette-restauration, tenue par l’association « Entraide aux enfants défavorisés du Maghreb » proposait diverses spécialités du monde (au profit d’action collectives familiales organisées à l’Argonne), plusieurs ateliers ont été proposés au public, parmi lesquels :

  • l’atelier slam : Après quelques démonstrations, Ange Minkala, slameur, a invité les participants à écrire un texte court mêlant rythme et poésie. L’une des productions a été clamée par la suite sur scène.
  • l’espace parent-enfant : Parents et enfants ont pu confectionner des fanions évoquant l’égalité hommes/femmes. Un atelier idéal pour échanger sur les clichés (concernant les métiers, par exemple !) Ces fanions étaient par la suite plantés sur le gâteau géant créé spécialement  pour l’occasion.
  • l’atelier graff : Encore une occasion pour les participants de s’exprimer sur la questions des droits des femmes. Armés de leur bombe à graffiti, petits et grands, jeunes et moins jeunes ont écrit différents mots en lien avec le droit des femmes, avec l’aide de Luc, graffeur talentueux et affable. Amour, liberté et paix sont des mots que l’on a retrouvé sur la fresque.
  • Les expositions : Deux expositions été présentées au public : l’une mettait à l’honneur des femmes influentes de chaque continent, tandis que l’autre, composée de photos réalisées par les adhérents de l’ASCA fin janvier, mettait en scène l’égalité hommes/femmes.

Tous ont pu se retrouver autour du magnifique gâteau d’anniversaire géant créé par le collectif d’organisation avant les concerts, le théâtre et la projection du film de fin de journée.
Une 10ème édition qui a encore tenu toutes ses promesses: festive et riche de rencontres, encourageant chacun à se mobiliser pour que progresse l’égalité des droits des femmes et des hommes.